Efficacité d’un rinçage contenant du sel marin et du lysozyme sur le biofilm et la santé gingivale

Évaluer un nouveau rince-bouche contenant du sel marin, du xylitol et du lysozyme sur la formation de biofilm et la santé gingivale dans un groupe de jeunes adultes.

Les sujets ont été divisés en deux groupes de 15 sujets chacun: groupe témoin (A) et groupe expérimental (B). La modification Turesky de l’indice de plaque Quigley-Hein a été utilisée pour évaluer les scores de plaque tandis que la présence ou l’absence de saignement gingival a été utilisée pour déterminer la santé gingivale. Les mesures ont été effectuées au départ et à la fin de la période d’essai d’un mois par un examinateur aveugle sur six dents représentatives. Le groupe (A) a maintenu des pratiques de santé bucco-dentaire normalisées pendant la durée de l’expérience. De plus, le groupe (B) a été rincé avec une cuillère à soupe de rince-bouche au sel de mer fourni pendant 30 secondes une fois le matin et la nuit. Après la période d’essai de 30 jours, les sujets des deux groupes ont été réévalués conformément à la ligne de base. Résultats. Il n’y avait pas de différences statistiquement significatives dans la réduction globale par rapport aux valeurs initiales des scores moyens de plaque et de gingivite sur toutes les surfaces ou sur des surfaces individuelles.
Dans les limites de l’étude, le rinçage au sel de mer pendant trente jours n’a pas affecté les scores gingivaux et de plaque dans un groupe de jeunes adultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *