Effets antidiabétiques in vitro et in vivo de polysaccharides acides extraits d’algues marines

Nous avons évalué l’activité inhibitrice de l’α-glucosidase des polysaccharides acides (AP) extraits d’algues marines in vitro et leurs effets antidiabétiques sur les souris KK-Ay. L’activité inhibitrice de l’α-glucosidase des AP diffère selon les espèces d’algues. Certains PA ont montré une activité inhibitrice plus élevée dans la gamme des poids moléculaires élevés, tandis que d’autres ont montré une activité inhibitrice plus élevée dans la gamme des poids moléculaires faibles. Des souris ont été nourries avec des PA de faible poids moléculaire provenant de l’hijiki (LMWAPsH), qui ont montré une activité inhibitrice de l’α-glucosidase plus élevée. Les taux de glycémie à jeun et d’HbA1c étaient significativement plus bas dans le groupe LMWAPsH que dans le groupe témoin (p<0,01). L’évaluation du modèle d’homéostasie – résistance à l’insuline calculée dans le groupe LMWAPsH était significativement plus faible que dans le groupe témoin (p<0,05). Ces résultats suggèrent que l’activité inhibitrice de l’α-glucosidase diffère entre les AP de différentes espèces d’algues, et que chacun a un poids moléculaire optimal, et que le LMWAPsH prévient l’hyperglycémie chez les souris KK-Ay.

Source : https://www.jstage.jst.go.jp/article/jnsv/69/2/69_98/_article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *