Deux probiotiques prometteurs identifiés comme traitements potentiels de l’hypertension

L’hypertension, une affection touchant environ 40 % de la population adulte mondiale, présente un risque significatif pour la santé, notamment des maladies cardiovasculaires et d’autres affections graves. Des recherches récentes suggèrent que les probiotiques pourraient jouer un rôle essentiel dans la prévention de l’hypertension. Cependant, la compréhension précise des mécanismes par lesquels les probiotiques peuvent moduler la tension artérielle à travers le microbiome intestinal reste limitée.

Dans une étude récente publiée dans mSystems, deux souches supplémentaires de probiotiques, Bifidobacterium lactis et Lactobacillus rhamnosus, ont été identifiées comme des agents antihypertensifs potentiels. Ces probiotiques ont été soumis à des expériences impliquant des souris hypertendues, et les résultats étaient prometteurs. Le traitement avec Bifidobacterium lactis et Lactobacillus rhamnosus a réussi à ramener la tension artérielle à des niveaux normaux chez les souris testées. De plus, les chercheurs ont examiné de près comment ces probiotiques influençaient le microbiome intestinal sur une période de 16 semaines, en identifiant des microbes spécifiques et des voies métaboliques qui pourraient contribuer à leurs effets protecteurs.

La Dr. Jun Li, biologiste computationnelle à l’Université de la Ville de Hong Kong, a collaboré avec le Dr. Zhihong Sun, microbiologiste à l’Université Agricole de Mongolie Intérieure, pour mener cette étude novatrice. La Dr. Li a exprimé sa confiance dans le potentiel des aliments riches en probiotiques pour compléter les traitements traditionnels de l’hypertension, en se basant sur les preuves croissantes soutenant les effets antihypertensifs des probiotiques dans des expériences en laboratoire et sur des animaux.

Des études antérieures ont établi un lien entre l’augmentation mondiale de l’hypertension et la consommation croissante de sucre, capable d’augmenter la pression artérielle par divers mécanismes, tels que la résistance à l’insuline ou la rétention de sel. Ces dernières années, les scientifiques ont également exploré l’impact du sucre sur le microbiome intestinal.

Dans cette étude, les chercheurs ont testé Bifidobacterium lactis et Lactobacillus rhamnosus sur des souris ayant développé une hypertension artérielle due à la consommation de fructose. Sur une période de 16 semaines, des mesures de la pression artérielle ont été prises toutes les quatre semaines. Les résultats étaient convaincants : les souris nourries avec un régime riche en fructose et ayant reçu l’un des probiotiques présentaient une tension artérielle nettement plus basse que leurs homologues qui avaient suivi un régime riche en fructose sans traitement probiotique.

Remarquablement, aucune différence perceptible n’a été observée dans les mesures de la pression artérielle entre les souris nourries au fructose recevant des probiotiques et un groupe témoin de souris ne consommant que de l’eau. Cette découverte suggère que les interventions probiotiques peuvent efficacement maintenir la tension artérielle à des niveaux sains.

Pour établir les liens entre le microbiome intestinal modifié et les changements de la tension artérielle, les chercheurs ont utilisé le séquençage métagénomique par fusil. Ils ont découvert qu’un régime riche en fructose chez les souris entraînait une augmentation des bactéries Bacteroidetes et une diminution des bactéries Firmicutes. De manière significative, le traitement avec des probiotiques a permis de restaurer efficacement ces populations microbiennes aux niveaux observés dans le groupe témoin. L’analyse a également révélé de nouvelles signatures microbiennes associées à la régulation de la tension artérielle, notamment une augmentation des niveaux de bactéries Lawsonia et Pyrolobus, ainsi qu’une réduction des niveaux d’Alistipes et d’Alloprevotella, liés à une tension artérielle plus faible.

L’équipe de recherche se prépare maintenant à mener un essai clinique à grande échelle pour déterminer si les effets protecteurs des probiotiques s’étendent aux personnes souffrant d’hypertension. Le Dr. Sun a souligné le potentiel des probiotiques en médecine préventive, affirmant qu’ils offrent une avenue prometteuse pour la régulation de l’hypertension et pour révolutionner les approches en matière de santé cardiovasculaire.

Source : https://asm.org/Press-Releases/2023/October/Two-Probiotics-Identified-as-Promising-Hypertensio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *