Bienvenue

 

Ce site est dédié à la santé au sens large du terme et particulièrement à la nutrition. Notre approche est, comme vous allez le découvrir, globale, holistique et surtout critique de certains aspects du système de santé actuel. Nous vous proposons un large panel d’informations concentrées dans nos rubriques qui sont actualisées régulièrement. Nous veillons à ce que l’information soit la plus proche de la réalité et surtout pratique et abordable pour tous.

Notre système de santé actuel est dans une phase de récession à l’échelle mondiale. La technologie médicale actuelle ne produit presque plus rien et les industries pharmaceutiques à présent utilisent le plus souvent la propagande médiatique afin de vendre leurs médicaments et cela au dépend même de l’hygiène vitale des individus (dont l’alimentation est le principal pilier) et des principes fondamentaux de la santé du vivant.

De nos jours, la médecine a perdu de vue le principe d’autoguérison. Afin de soigner une maladie on s’appuie sur des substances chimiques ou sur la technologie. Ce n’est pas que les médicaments et la technologie sont mauvais en soi, mais si l’on réduit l’état de l’Homme à son symptôme, ça ne donne généralement pas de très bons résultats et pour les esprits alertes, cela paraît du moins comme n’étant pas très sérieux. Ne pensez vous pas que l’organisme « connaît » ses propres mécanismes régénérateurs par lui-même et mieux que quiconque? En fin de compte n’est ce pas l’organisme qui maintient en vie la personne et gère toutes ses fonctions vitales jour et nuit ? Bien évidement qu’on peut utiliser des médicaments ou des substances qu’elles soient chimiques ou naturelles, mais elles ne doivent pas être considérées comme le remède miracle et elles ne doivent également pas être détournées de leur but principal qui est celui d’assurer dans la plupart des cas un certain confort pour le patient afin qu’il puisse mieux supporter les symptômes dus à sa maladie. Mais de là, les considérer comme des remèdes ou des substances responsables directement de la guérison ou du traitement de la maladie, serait, en effet, une affirmation très abusive et très loin de la réalité.

Louis Pasteur disait « Le microbe n’est rien le terrain est tout ». C’est une description assez exacte de ce qui se passe réellement dans la physiologie humaine. En effet, si le milieu intérieur est parfaitement sain, aucun microbe, ni virus, ni bactérie, ni quoique ce soit ne pourrait engendrer de troubles ou de maladies. Notre corps se compose d’à peu près mille milliard de cellules humaines. Nous avons dans notre tube digestif et plus précisément dans nos intestins cent mille milliards de bactéries et microbes. C’est-à-dire cent fois le nombre total de nos propres cellules et malgré ça, on vit harmonieusement avec ses bactéries saprophytes. Elles aident le corps à digérer les aliments, et à maintenir un niveau conséquent de réponse immunitaire. Ce qui conduit à la mutation de ces bactéries est l’acidification du terrain par notre manque aux règles de l’hygiène de vie à savoir : une alimentation malsaine, un manque de sommeil, une activité physique et respiratoire insuffisante, et le plus important à savoir c’est que la virulence de ces bactéries due à l’acidification du milieu est encore plus accentuée par la prise médicamenteuse notamment d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires. Ces derniers provoquent des ravages dans la flore intestinale rendant les bactéries et microbes qui étaient jusque là saprophytes, dangereux pour la santé en raison de leur multiplication exponentielle.

Le but de ce site est de jeter les bases d’une éducation à la santé et à l’alimentation dans le respect des principes fondamentaux de l’hygiène vitale et nutritionnelle, facteur déterminant dans la préservation du capital santé et la prévention de toute sortes de maladies aussi bien pour nous-mêmes que pour les génération à venir.

Plusieurs rubriques sont à votre disposition et seront enrichie régulièrement. Vos commentaires et suggestions seront très appréciés et aideront grandement à parfaire le site et à ouvrir le débat sur certaines problématiques dont les réponses sont restées jusque là dans la confusion et la contradiction.